« Saint-Etienne 2014 » se mobile pour sauver les 160 emplois menacés par le projet de fermeture du centre de tri postal de Saint-Etienne

petition_posteL’association citoyenne « Saint-Etienne 2014 » a signé aujourd’hui la pétition en ligne lancée par les salariés du centre de tri postal de Montreyanud, pour défendre, avec eux, les 160 emplois menacés dans notre ville par le projet de fermeture, et la qualité du service postal à Saint-Etienne.

Nous souhaitons, à travers cette action symbolique, alerter l’opinion publique sur les répercussions qu’engendrera cette décision, si elle est maintenue, pour notre territoire.

La fermeture du centre de tri postal, c’est demain la destruction de 160 emplois à Saint-Etienne, c’est une distribution du courrier et une qualité du service postal altérées, et des conséquences environnementales lourdes puisqu’un courrier posté à Saint-Etienne à destination de Saint-Etienne passerait demain par le Rhône pour être acheminé.
Lire la suite

Publicités

Impôts locaux : Saint-Etienne plus cher que Lyon !

impotsLe quotidien économique Les Échos a publié la semaine dernière le palmarès des hausses des impôts locaux pour les 41 villes françaises de plus de 100.000 habitants.

On y découvre que la Taxe d’habitation a augmenté chaque année de 3,8 % en moyenne à Saint-Etienne sous le mandat de Maurice Vincent. C’est la 11ème plus forte moyenne de France ! La facture s’élève en 2013, pour un contribuable type, un couple avec 2 enfants, à 1.111 € à Saint-Etienne, c’est-à-dire 209 € de plus qu’à Lyon ! Mais aussi 327 € de plus qu’à Grenoble, 200 € de plus qu’à Toulouse, 167 € de plus qu’à Clermont-Ferrand, 145 € de plus qu’à Lille, etc. !

Même tarif pour la Taxe foncière. Le journal Les Échos nous apprend que l’impôt foncier a augmenté chaque année de 3,9 % en moyenne à Saint-Etienne sous le mandat de Maurice Vincent. C’est la 15ème plus forte moyenne de France ! La facture se monte pour 2013, pour un contribuable type, un couple avec 2 enfants, à 893 € à Saint-Etienne, soit 167 € de plus qu’à Lyon, 208 € de plus qu’à Strasbourg, 304 € de plus qu’à Lillle, etc. !
Lire la suite

Municipales : « Saint-Etienne 2014 » a remis ses propositions au candidat Gaël PERDRIAU

Gael_Perdriau_200913

Ce vendredi 20 septembre, Jacques FRESSINET, Président de « Saint-Etienne 2014 », accompagné de l’ensemble du Conseil d’administration de l’association, a remis au candidat Gaël PERDRIAU la synthèse des « Ateliers de l’avenir stéphanois » qui se sont déroulés les 25 mai et 08 juin 2013.

Ces ateliers avaient rassemblé au printemps dernier toutes celles et tous ceux qui veulent donner un nouveau souffle à Saint-Etienne. En présence de Michel BEAL, Vice-Président du Parti Radical, d’Agnès CHANAL, Déléguée départementale de l’UDI, de Robert KARULAK et Nicole PEYCELON, Secrétaires UMP des circonscriptions stéphanoises, et des élus de l’opposition, la société civile très largement représentée, dans sa diversité, a formulé un grand nombre de propositions pour l’avenir de notre ville.
Lire la suite

Le débat d’idées et la confrontation des projets doivent être au cœur des Municipales !

Notre association, représentative de la diversité de la société civile stéphanoise, a été la première à apporter son soutien à la candidature de Gaël PERDRIAU, homme de terrain, d’écoute et de dialogue, qui a su rassembler bien au-delà de sa famille politique.

Au cours de ces dernières années, nous avons conduit en vue des élections municipales des travaux et réunions publiques pour être force de propositions et alimenter la réflexion et le débat municipal.

Aussi, nous ne pouvons être que consternés par la déclaration de candidature de Maurice Vincent qui semble se focaliser uniquement sur des questions de personne et de politique politicienne, sans jamais esquisser, même de manière très parcellaire, sa vision de l’avenir de Saint-Etienne et de son agglomération.
Lire la suite

Tarifs dans les piscines municipales : jusqu’à + 4,8 % à compter du 1er septembre !

HausseDesPrixDans le contexte de crise économique que nous vivons, alors que le niveau d’imposition n’a jamais été aussi élevé dans notre ville, que le pouvoir d’achat des ménages ne cesse de se dégrader, M. Vincent profite de l’annonce de l’ouverture de la nouvelle piscine municipale Yves Nayme pour revaloriser à la hausse les tarifs de l’ensemble des piscines de la ville à compter du 1er septembre prochain !

L’abonnement annuel pour les Stéphanois va, par exemple, voir son prix augmenter de près de 4 €, passant de 200,10 € à 204 €. De même pour l’abonnement trimestriel, il coûtera désormais aux Stéphanois 1,60 € de plus, celui-ci passant de 80 € à 81,60 €. Depuis 2008, les tarifs de ces deux abonnements ont été augmentés de +14,8 % chacun !
Lire la suite

La nouvelle place de l’Hôtel de ville ne fait pas l’unanimté !

VoteA la question : « Les aménagements de la place de l’Hôtel-de-Ville vous plaisent-ils ?« , 74 % des Stéphanois ont répondu « NON » !

Le résultat de la consultation lancée par la rédaction de La Tribune-Le Progrès via son site internet est sans appel, et reflète ce que nous entendons tous les jours en ville de la bouche des Stéphanois.

Cette nouvelle place de l’Hôtel de ville n’a pas d’âme, elle n’est pas à la hauteur d’une place centrale d’une grande ville européenne comme Saint-Etienne.

Avec un budget de 10 000 000 d’euros, les Stéphanois espéraient un autre résultat pour nos places de l’Hôtel de ville et Dorian.

Lire la double page consacrée ce jour à la nouvelle place de l’Hôtel de ville dans La Tribune-Le Progrès

32.000 € le mât lumineux place de l’Hôtel de ville !

La Tribune-Le Progrès 25/06/13Chaque euro dépensé par la Ville doit être un euro utile… C’est ce que martelait M. Vincent à son arrivée à la mairie. Cinq ans plus tard, force est de constater que la chasse aux économies poursuivie par M. Vincent est tombée aux oubliettes.

En pleine crise économique, alors que le pouvoir d’achat des familles stéphanoises n’a jamais été aussi bas, M. Vincent va dépenser plus de 880.000 € HT* pour orner la nouvelle place de l’Hôtel de ville de 27 mâts lumineux !

32.000 € HT le mât lumineux, c’est une folie !
Lire la suite

Fête de la musique : où sont passées les promesses de M. Vincent ?

Plan_de_mandat_p38Souvenez-vous… Page 38 de son « Plan de mandat 2008-2014 »… « La Fête de la musique initiera des formes plus participatives et interactives. Un plateau avec piste de danse et orchestre, de type bal populaire, sera mis en place. Une réflexion est également en cours pour proposer en soirée, soit la veille soit le lendemain, un concert d’un chanteur ou groupe professionnel afin de rassembler un public large et mélangé. »

Voilà en quelques lignes comment M. Vincent avait présenté aux Stéphanois les prochaines fêtes de la musique à Saint-Etienne sous son mandat. Avait car l’édition 2013, comme ses devancières, ne verra pas de « bal populaire », ni de « concert d’un chanteur ou d’un groupe professionnel » la veille ou le lendemain de la fête de la musique.

Ces promesses n’auront été que de la poudre aux yeux !
Lire la suite

Place Dorian : « Saint-Etienne 2014 » consterné et navré

2014_dorian_120613Où est l’ambitieuse place Dorian promise par M. Vincent ? Les esquisses présentées à l’origine du projet aux Stéphanois sont loin, très loin, de la place finie que nous livre aujourd’hui la municipalité. Il n’y a qu’à comparer entre ce que l’on nous avait montré avant les travaux et ce que l’on a sous les yeux une fois la place terminée…

Comment un tel décalage est possible ? Comment peut-on passer d’un « espace paysagé » harmonieux et à niveau, à une place tout en béton, triste et bombée ?

Si l’on se fie à ce qu’elle aurait dû être, cette nouvelle place Dorian est incontestablement ratée. En tous les cas, elle ne tient pas ses promesses. Elle est décevante, sans charme, et malheureusement pas à la hauteur d’une ville design Unesco.
Lire la suite

« Saint-Etienne 2014 » : les Stéphanois construisent leur avenir

salle_250513salle_080613table_rondeLes « Ateliers de l’avenir stéphanois » qui se sont déroulés les 25 mai et 8 juin derniers ont rassemblé toutes celles et tous ceux qui veulent donner un nouveau souffle à Saint-Etienne.

En présence de Michel BEAL, Vice-Président du Parti Radical, d’Agnès CHANAL, Déléguée départementale de l’UDI, de Robert KARULAK et Nicole PEYCELON, Secrétaires UMP des circonscriptions stéphanoises, et des élus de l’opposition, la société civile très largement représentée, dans sa diversité, a consacré ces deux samedis de réflexions et d’échanges à faire des propositions pour l’avenir de notre ville.

Ces idées et propositions viennent enrichir le projet que Gaël PERDRIAU partagera avec tous les Stéphanois à l’occasion des prochaines élections municipales de 2014.

Jacques FRESSINET
Président de « Saint-Etienne 2014 »